Alixire - Site Officiel

Où trouver mes oeuvres

Pour me suivre

Alixire Artiste Plasticienne

Musée des Beaux-Arts de Gaillac

Ma démarche artistique ? Interroger la relation qu’entretien l'homme avec la nature par les moyens de l’art.J’utilise plusieurs médiums d’expression plastique sur un sujet récurrent : le dialogue Nature/culture ou pour le dire autrement, le dialogue entre l'homme et la nature. Quelle nature ? Quelle vision de quelle nature ? Le questionnement, le dialogue est riche.
Le rapport nature/culture m’intéresse dans la mesure où il parle de l’homme. J’ai donné comme titre à l’expo : Art Nature Culture parce que l’homme est à la fois dans Art et dans Culture. La Nature, placée entre les deux est dans le dialogue. Mes photographies de  paysage montrent comment l’homme marque la nature de ses mains. Les lieux que je présente sont formidablement structurés et la géométrisation des plantations dialogue avec les lignes en pente douce de la nature. Le paysage est également une vision parfaitement artificielle de la nature.  Le paysage n’existe que lorsqu’il est nommé, regardé. La création du concept de paysage est une artialisation de la nature. Dans mes photographies de gros plans, je tente de retrouver ce que la nature a de plus originel. Là où la main de l’homme ne semble pas être intervenue. C’est mon regard porté sur la nature qui se défend,  sur son autonomie par rapport à l’homme dans l’inframince, dans le détail. L’homme peut modeler un cep de vigne en l’attachant dès sa naissance, mais il ne peut rien contre la structure des feuilles ou les anfractuosités de l’écorce.Avec Fil Rouge, c’est là aussi, marquer l’autonomie de la nature (à chaque arbre sa forme, sa ligne) mis en valeur par un élément hautement artificiel dans sa couleur et sa composition : la ficelle rouge. Et la boucle est bouclée puisque cette ficelle rouge est celle utilisée par les agriculteurs, les hommes, dans nos sociétés, les plus proches de la nature.En résumé, à travers toutes mes pièces, la nature est observée, détaillée, transfigurée, présentée, représentée, torturée, idéalisée, manipulée …
Je n’ai pas de conviction écologique pure et dure. Les travaux pétris de moral et de culpabilité me semblent inefficaces, je préfère des œuvres ouvertes qui dessinent des pistes sans les asséner. J’aborde librement la nature et mes pièces se positionnent avec distance en dépassant les idées reçues. Ainsi, l’acte artistique propose un regard différent sur les relations qu’entretiennent les hommes avec la nature.

Alix Colmant Artiste Plasticienne