Dans cette série Allégories, je pars toujours d’une silhouette, d’un corps. Il est le point de départ et le sujet de l’œuvre. Il peut être masculin mais le plus souvent il est féminin. Qu’il soit jeune, vieux, mince ou non, il est toujours beau à dessiner. Je m’inspire souvent d’œuvres anciennes, celles qui m’ont fait rêver étant enfant (ah, les gravures de Dürer…) ou celles découvertes plus récemment. J’aime nourrir mon imagination à l’eau de l’histoire de l’art.
Puis je lâche la bride à mon imagination, à mes divagations exubérantes : mes arabesques s’envolent et mes volutes s’enroulent. Les grands formats laissent la place aux fables luxuriantes, même si la technique reste d’une précision rigoureuse. Quant aux plus petits, ils me permettent toutes les expérimentations, les recherches, ou tout simplement le plaisir pur du dessin.
Car je reviens encore et toujours à cette technique, celle du crayon graphite sur papier. Depuis de longues années je la chérie, c’est l’un des outils que je préfère pour sa souplesse et sa précision. Il permet une grande subtilité dans la gamme de gris et un rendu du modelé magnifique !
La technique que j’utilise fait appel à une grande dextérité prenant possession de l’espace, donnant aux corps et aux formes abstraites, du volume, du relief et une autre dimension. Celle de la Beauté.

Alix Colmant Artiste Plasticienne

Grandes Allégories

Crayon graphite sur papier

trouver mes oeuvres

Alixire - Site Officiel

Pour me suivre